Blog

Les grands perdants des projets énergétiques

Dans le cadre de sa campagne pour un futur 100% renouvelable, Greenpeace et Antevita Films se sont alliés pour informer le public sur les conséquences des projets énergétiques en lançant le documentaire « Black Harvest » le mercredi 30 septembre 2015 au cinéma Utopolis suivi d’un débat avec le secrétaire d’Etat au ministère de l’environnement, Monsieur Camille Gira, et un témoin de Garzweiler.

Black Harvest

Le documentaire montre les grands perdants de l’exploitation pétrolière dans le Dakota du Nord aux Etats-Unis. Grâce à de nouvelles techniques d’extraction, à savoir la fracturation hydraulique[1], le Dakota du Nord a connu un boom pétrolier sans précédent pendant les dix dernières années, ce qui a conduit à des changements drastiques, à la fois individuels et sociaux. Les “colons” locaux voient leur mode de vie traditionnel disparaître, alors que les nouveaux arrivants sont à la recherche d’un emploi et d’un meilleur mode de vie. L’avenir est incertain pour John Heiser et Doug Wenner, les deux protagonistes du film.

Greenpeace utilise l’occasion pour faire la connexion avec la délocalisation d’habitants de plus de 12 villages due à l’exploitation de lignite de la mine de Garzweiler.

Impacts de l’exploitation du charbon en Europe

Même si le Dakota du Nord est loin du Luxembourg, des projets énergétiques, avec des conséquences néfastes pour l’environnement et la population qui doit être délogée, sont réalisés non loin de chez nous. Ceci est le cas pour la mine de lignite à ciel ouvert de Garzweiler en Allemagne. Le projet Garzweiler II requiert l’évacuation et le déménagement de localités entières. Douze villages et 7600 habitants seront touchés. Les mesures de pompage, nécessaires au drainage des eaux souterraines, ont des répercussions bien au-delà du site d’exploitation. Ainsi, les forêts marécageuses d’un parc naturel de la région sont menacées également par la baisse du niveau de la nappe phréatique.

Présidence du Luxembourg

Au sein de la présidence luxembourgeoise de l’UE se tiendra la 21ème conférence sur le climat du 30 novembre au 11 décembre à Paris. Il s’agit, entre autre, de trouver un accord capable de remplacer le protocole de Kyoto en fixant de nouveaux objectifs climatiques globaux. Dans le cadre de la COP, Greenpeace profite de l’occasion pour appeler les pays à prendre leurs responsabilités et s’engager à renforcer les objectifs climatiques. Pour parvenir à un accord sur le climat couronné de succès lors des discussions des Nations Unies à Paris en décembre 2015, l’UE doit donner le ton en définissant des plans sans équivoque de transition juste vers un monde sans charbon.

Antevita Films et Greenpeace Luxembourg, s’engagent alors à sensibiliser le public sur les conséquences des projets énergétiques. Dans le cadre de cette collaboration, Greenpeace et Antevita Films proposent aux lycées du grand-duché d’informer les élèves sur le changement climatique ainsi que la problématique d’une exploitation excessive des ressources fossiles en projetant le documentaire et en offrant la possibilité d’organiser des débats avec des représentants des deux organisations.

Pour plus d’informations :

Roger Spautz, chargé de la campagne climat et énergie, Greenpeace Luxembourg : roger.spautz@greenpeace.org, +352 621 233 361

Marie-Anne Theriez, Antevita Films :
matheriez@antevita.lu, +352 661 846 721

Capture d’écran 2015-09-03 à 08.01.06La mine de lignite à ciel ouvert de Garzweiler est un site d’extraction de lignite, nommé d’après le village de Jüchen-Garzweiler situé en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne) à environ 160km de la frontière luxembourgeoise et est exploitée par l’entreprise RWE Power.

La fracturation hydraulique est la dislocation ciblée de formations géologiques peu perméables par le moyen de l’injection, sous très haute pression, d’un fluide destiné à fissurer et micro-fissurer la roche.

Tags, , , , , , , ,

No Comments Yet

Leave a Comment